Blog Post

HomeNewsCoursesPas de victoire, juste un exploit !

Pas de victoire, juste un exploit !

Posted 25 Nov, 2013 by in Courses2
Pas de victoire, juste un exploit !

Tous les ingrédients étaient réunis pour que ce déplacement de l’équipe Hexis Racing à Bakou nous réserve une overdose d’émotion : l’éventualité de l’arrêt imminent des activités du team, un événement grandiose dans un pays lointain, un équipage de rêve… la magie du sport automobile et des courses en ville s’est chargée d’en rajouter une bonne couche ! Parti 3ème sur la grille de la course principale, Rob Bell s’est retrouvé en 22ème position quand un contact dans le chaos du départ l’a renvoyé au stand avec une crevaison. Puis, un embouteillage dans la pitlane au moment du changement de pilote a coûté des poignées de secondes à la McLaren n°27. Une demi-heure plus tard, Kévin Estre franchissait la ligne d’arrivée à la 2ème place, à 1’’3 du vainqueur, avant d’être finalement classé 3ème !

« Cette course est à l’image de l’aventure de notre équipe » exprimait Philippe Dumas après l’arrivée. « De la folie, du talent, de la tristesse aussi parfois, et surtout, surtout, nous avons encore prouvé que nous n’abandonnons jamais. A la fin de ce week-end et après ce que nous avons vécu pendant toutes ces années de compétition aux quatre coins du monde, le résultat d’aujourd’hui n’est pas si important. Nous sommes toujours la meilleure équipe et il ne faut rien regretter. Je suis fier de toute cette aventure et d’avoir fait confiance à un pilote incroyable : Kévin Estre. »

Au cumul du 5ème temps de Rob dans la première séance qualificative et du 8ème de Kévin dans la seconde, la McLaren-Hexis Racing se retrouve 8ème sur la grille de départ de la course de qualification. Chargé du premier relais, Kévin progresse jusqu’au 5ème rang grâce à deux beaux dépassements. Les pitstopmen de l’équipe font ensuite honneur à leur légende en distançant leurs plus proches rivaux de 2’’384 sur l’exercice du changement de roues. Rob Bell est ainsi en 3ème position à l’entame d’un relais marqué par une longue neutralisation derrière la safety-car et un drapeau rouge. La relance des débats pour les 15 dernières minutes ne voit pas d’évolution dans le classement, Rob terminant 3ème derrière deux Audi, en ayant contrôlé jusqu’au bout la McLaren d’un « ancien » pilote Hexis Racing : Alexander Sims !

Le même Rob Bell est aux commandes de la MP4-12C GT3 n°27, à la corde de la deuxième ligne, pour le départ de la course principale. Celui-ci est rendu particulièrement tendu par le rythme dramatiquement lent imprimé par le poleman Niki Mayr-Mehlnof. Coincé derrière l’Autrichien, Rob se fait déborder par un flot de voitures ayant bénéficié d’un meilleur élan, le peloton s’engouffrant dans le plus grand désordre à l’abordage de la première chicane. Touchée de part et d’autre, la McLaren Hexis Racing doit parcourir trois bons kilomètres avec un pneu crevé avant de rentrer au stand. Quand il rejoint la piste, Rob ne peut guère que revenir de la 22ème à la 17ème place, car la voiture de sécurité intervient dès la dixième minute de course. Il faut réparer un vibreur et les feux ne repassent au vert qu’à l’ouverture de la fenêtre des arrêts au stand.

Un autre avatar se dresse alors sur la route de l’équipe Hexis Racing. On s’attend à un nouvel exploit lors des changements de pneus mais Rob se retrouve coincé à l’entrée de la pitlane par une voiture en panne. Plus de 20 secondes sont ainsi perdues. Kévin Estre commence alors une série de dépassements lumineux et de chronos époustouflants pour revenir à la 4ème place dans le sillage… d’un « ancien » pilote Hexis Racing : Alvaro Parente ! A trois tours de la fin, le Portugais, sentant la menace, plonge à la corde pour dépasser la Mercedes d’Alon Day. Kévin se glisse à son tour dans le trou et négocie l’épingle entre la Mercedes et le mur de béton. A la sortie du virage, Alon Day heurte Alvaro Parente qui se voit propulsé dans la portière droite de Kévin ! Le Français parvient à poursuivre sa route et à franchir la ligne d’arrivée à une incroyable 2ème place.

Après la course, la passe d’armes entre Alon Day, Alvaro Parente et Kévin Estre est investiguée par les commissaires sportifs. Le pilote de la Mercedes est pénalisé de 10 secondes pour une collision évitable. Kévin écope de la même peine pour avoir dépassé les limites de la piste et glisse au 3ème rang. Comme le suggérait Philippe Dumas, qu’importe la place sur le podium et le montant de la récompense (25.000 euros), la démonstration fut suffisamment éloquente. Si l’équipe Hexis Racing se voit contrainte de quitter la scène sportive dans quelques jours, ce sera par la grande porte. Elle aura de surcroît contribué à révéler un pilote promis un grand avenir !

2 Responses

  1. Cedric Finsacnovembre 25, 2013 at 11 h 08 min 

    Superbe performance !! J’ai espéré jusqu’au dernier virage que Kevin passe Stephane Ortelli dans la course qualificative et la course principale a été un régale. J’espère vraiment que cette équipe va continuer. Je supporte cette équipe depuis un moment déjà et encore plus depuis que vous avez démontré en 2012 dès votre première course que cette Mclaren GT peut faire des merveilles dans de bonnes mains.

    • Bessard Francoisnovembre 25, 2013 at 11 h 46 min 

      Bravo pour tous se que vous avez fait, vous êtes de source sûr l’un des meilleurs team de ces 4 dernières années, je n’oublierais jamais Navarra en 2012 ainsi que la final a Donington. Que du Bonheur
      il est clair, je suis déjà triste de savoir que l’étendard d’Hexis et le drapeau français ne flotterons plus sur le GT mondiale.

Leave a Reply