Blog Post

HomeNewsActualitésL’avant-première… de la dernière ?

L’avant-première… de la dernière ?

Posted 20 Nov, 2013 by in Actualités0
L’avant-première… de la dernière ?

Victorieuse du premier City Challenge dans les rues de Bakou en 2012, l’équipe Hexis Racing se trouve, comme chacun sait, à la croisée des chemins. Mais elle retourne en Azerbaïdjan avec la ferme intention d’écrire une des plus belles pages de son histoire. S’agira-t-il du dernier chapitre d’une passionnante épopée ou de la préface d’un hypothétique tome 2 ? L’unique certitude est l’impatience d’en découdre et l’intense motivation que ressent chaque membre du team à l’aube de cette « der des ders »… de la saison.

La plus grande course GT sprint de l’année
En découvrant la liste des teams et des pilotes inscrits pour cette dernière manche de la FIA GT Series, on est tenté de penser qu’il y a presque autant de favoris que d’engagés ! Les courses en ville sont souvent fertiles en scenarii improbables, et le fait que personne ne puisse s’y entraîner au préalable ajoute au charme de ce type d’épreuve et à la difficulté d’émettre un pronostic. En 2012, la McLaren Hexis de Stef Dusseldorp et Fred Mako s’était imposée et l’équipe française n’était pas passée loin du doublé. Mais cette experience ne constitue pas un avantage décisif car le tracé de 4380 mètres retenu pour l’événement cette année est totalement différent et de toute évidence nettement plus long et rapide.

Le 50ème rugissant
Pour affronter ce (world) challenge, Hexis Racing pourra compter sur un équipage de haute volée. Il sera constitué de Rob Bell (34 ans) et de Kévin Estre (25 ans). Ce dernier deviendra ce week-end le 50ème pilote à s’être aligné en compétition avec Hexis Racing depuis la création de l’équipe en 2002 !

Double champion GT2 en Le Mans Series, Rob Bell faisait déjà partie de l’équipe Hexis Racing à Bakou l’an passé. Il s’était qualifié en première ligne pour la course principale en compagnie d’Alvaro Parente avant de devoir hélas abandonner à 11 tours de la fin en panne de boite de vitesses. Le Britannique fait partie des pilotes officiels McLaren GT mais il participe également au championnat du Monde d’Endurance FIA au volant d’une Aston Martin.

Kévin Estre a été recruté par le team à la suite d’un test fructueux effectué fin octobre sur le circuit Paul Ricard HTTT. Il a pu ainsi découvrir la McLaren MP4-12C GT3 et faire la connaissance de son coéquipier Rob Bell et de toute l’équipe Hexis Racing. Le pilote Français a remporté la Porsche Carrera Cup France en 2011 avant de se classer 2ème de la Supercup en 2012 et de décrocher le titre convoité de la « Cup » allemande cette saison. Il a gagné un total de 38 courses dans ces trois championnats depuis le début de sa carrière de porschiste. Ajoutons qu’il a dominé les débats au Norisring en juillet dernier, sur un tracé urbain qui n’est pas sans évoquer celui de Bakou…

La dernière bataille ?
La McLaren qui portera le numéro 27 est partie pour l’Allemagne la semaine dernière, avant de s’envoler, ainsi que l’ensemble du team, vers la capitale de l’Azerbaïdjan ce mardi. Le team-manager Philippe Dumas nous donne la température à l’approche de cette course pas comme les autres : « Nous sommes prêts. L’équipe est reposée, entraînée, déterminée, confiante et sereine pour ce qui sera certainement, dans l’état actuel des choses, notre dernière bataille tous ensemble. »

Leave a Reply